Projet éducatif & pédagogique du PO pour les deux écoles

Pour l'école maternelle et primaire

1. Spécificité de l’école

Le projet pédagogique et éducatif du PO définit les principes d’enseignement et d’éducation que l’ELCaB propose aux écoles qu’il organise quelle que soit la diversité des formations qui y sont proposées.

Le PO est le garant du projet éducatif ; la direction et l’équipe éducative pluridisciplinaire le mettent en œuvre. Ensemble, ils le proposent aux parents et aux enfants comme l’identité de l’école.

L’école du Mardasson comprend deux établissements (Ecole Primaire et Ecole Secondaire) assurant ainsi la continuité des valeurs tout au long du parcours scolaire des élèves qui leur sont confiés.

L’école appartient au réseau libre catholique. En tant que telle, elle entretient de manière vivante la mémoire de l’événement fondateur : la vie, la passion et la résurrection de Jésus-Christ. Elle veut être une invitation à vivre le message d’amour proposé par l’Evangile.

De l’ensemble de ces références découle un lien spécifique à l’Eglise catholique et à la paroisse impliquant reconnaissance et soutien mutuels.

Formation de l’homme et éveil du chrétien à la Foi forment une unité : « ce qui élève l’un élève l’autre » (humanisme chrétien). Le service à la société  et à l’enfance y prend une signification et une dimension spécifiques.

2. Objectifs généraux

L’école chrétienne fait siens les objectifs généraux de tout enseignement, à savoir

  • le développement de la personne des élèves sous tous ses aspects ;

  • l’égale accession de tous à l’émancipation sociale et à l’insertion dans la vie économique, sociale et culturelle, par l’acquisition de savoirs et de compétences ;

  • l’apprentissage d’une citoyenneté responsable ;

  • l’enseignement chrétien est ouvert à tous les jeunes quelle que soit leur origine sociale ou culturelle, pour autant qu’ils ne refusent pas son projet éducatif.

Chaque élève a droit à la différence et mérite le respect des autres.

La diversité des élèves sera vécue comme une richesse et comme un apprentissage à la réalité de la vie.

 

  • 3. Les objectifs généraux de tout système éducatif

       a. Développement de la personnalité
    • Développer la personnalité toute entière des élèves en intégrant les aspects physique, intellectuel, affectif et d’engagement actif.

    • Aider les personnalités à se construire par une rencontre avec les valeurs : le vrai, le beau, le bien, le transcendant (seuil du divin)

    • Introduire les élèves à la compréhension du vécu individuel ou collectif dans les divers milieux de vie et selon les circonstances.

       b. Apprentissage de la relation

    • Initier les élèves à la relation à eux-mêmes et aux autres (respect, confiance, entraide, solidarité, ouverture, accueil, tolérance)

    • Former les élèves à l’autonomie dans toutes leurs activités, à la responsabilité, à l’engagement actif, à la prise de responsabilités, au risque.

    • Amener les élèves à la connaissance, à l’appréciation et au respect de l’environnement.

    • Former, dans les élèves, à leur niveau, des citoyens désireux et capables de comprendre les situations sociales, de s’intégrer et de participer à la vie de la communauté, de s’engager dans son fonctionnement démocratique, que ce soit la classe ou l’école, ou les groupements extrascolaires, la ville ou la nation ;

    • Former dans les élèves des personnes soucieuses du bien commun.

       c. Construction des compétences

      
            l’enseignement de type 2 :

        - Accompagner l’enfant dans la construction des savoirs en privilégiant le développement des compétences liées à la santé, à la  
          sécurité, à la motricité.
        - Favoriser la communication, la socialisation et l’autonomie de l’enfant.
        - Développer les compétences scolaires telles que savoir lire, savoir calculer, savoir écrire, savoir mesurer ainsi que les compétences
          d’éveil au monde.

         l’enseignement de type1 et de type 8 :

        - Mettre l’enfant en confiance et lui donner le goût des apprentissages pour permettre la construction des savoirs telle que le
          propose le programme intégré.

        - Pratiquer une pédagogie active, fonctionnelle, globale et pluridisciplinaire

        - Pratiquer la différenciation des outils, des démarches et des situations tant au niveau du matériel d’apprentissage, que de la gestion
          du temps et de l’espace

        - Munir les élèves des savoirs et des compétences qui leurs permettront

    • de réussir leur progression à travers l’enseignement fondamental, leur adaptation au secondaire et la progression dans leurs apprentissages ou expériences ultérieurs.

    • d’apprendre par eux-mêmes, avec une méthode personnelle, en tirant profit des situations auxquelles ils sont confrontés ou des occasions qu’ils se donneront d’apprendre à propos d’événements, de rencontres, de propositions des médias.

    • De réagir ou d’agir de façon appropriée dans les situations qui posent problème.

    • D’élaborer et de présenter des productions structurées en utilisant les langages oral, écrit, graphique, de l’image et en traduisant les messages repris en des langages autres que celui qu’ils utilisent.

     

      1. Des objectifs propres à l’école chrétienne

    Les valeurs fondamentales de l’éducation chrétienne particulièrement préconisées par l’ELCaB sont :

    • Respect de l’autre

    L’école du Mardasson est ouverte à tous les enfants, quelle que soit leur origine sociale ou culturelle, pour autant qu’ils ne refusent pas son projet éducatif. Les différences individuelles sont considérées comme des ressources à exploiter. A travers la diversité des conditions, l’école tente d’initier ses élèves à la tolérance, au respect, au dialogue, et à la reconnaissance de la dignité du prochain que l’on aime comme soi-même.

     

    • Enseignement humaniste

    Comme toute école, l’école du Mardasson doit contribuer à transmettre l’héritage culturel des hommes où s’enracinent les réalités culturelles, sociales, économiques et scientifiques d’aujourd’hui.

    Dans cette mission, elle veut donner particulièrement la priorité aux qualités humaines sur les performances, à la tête bien faite sur la tête bien pleine.

    Au cours des apprentissages, l’école veut respecter les talents et les rythmes propres à chacun, en veillant à ne pas l’enfermer, mais, au contraire, en faisant le pari d’un épanouissement possible pour tous dans la forme d’enseignement la mieux adaptée à l’enfant.

     

    • Intériorité

    L’école doit aider l’élève à intérioriser la compréhension de la réalité extérieure, en encourageant le questionnement, le sens critique, la réflexion sur la signification des choses.

    Par l’organisation d’animations religieuses, elle confère l’indispensable dimension culturelle à la démarche évangélique au quotidien. Elle met la communauté scolaire en relation avec toute la communauté des chrétiens dans la rencontre du Christ ressuscité, source de liberté et de bonheur.

     

    • Créativité

    L’école doit inciter l’élève à devenir progressivement acteur de sa propre éducation et de sa vie, en développant son initiative et sa créativité dans le cadre d’une véritable rigueur intellectuelle.

    Le PO engage la direction et son équipe à stimuler l’activité dynamique des élèves et à y contribuer, notamment dans le cadre de la formation continuée, en multipliant les approches nouvelles des matières enseignées, soit à titre individuel, soit dans une collaboration interdisciplinaire.

     

    • Solidarité.

    Premier groupe social d’envergure auquel l’élève participe, l’école entend promouvoir un modèle démocratique fondé sur la notion de contrat social qui garantit les droits et définit les devoirs de chacun. Elle se présente comme une société de droit, permettant l’expression individuelle et garantissant la justice.

    En tant qu’école chrétienne, l’école du Mardasson rejette particulièrement les excès de la compétitivité et encourage la collaboration et l’entraide. Elle rappelle que l’aboutissement de la formation n’est point l’avantage personnel, mais le service du prochain.

     

      1. - Motivation

    Susciter la motivation à l’accomplissement de soi

      • par l’intérêt et l’épanouissement dans les activités scolaires et parascolaires

      • par les relations de service mutuel dans les activités à réussir

     

    1. Engagement journalier et formation continue de l’équipe éducative

    • l’école veillera, dans la mesure du possible, à permettre aux enseignants de réaliser dans les meilleures conditions, dans l’autonomie et la participation démocratique, avec un niveau de satisfaction aussi élevé que possible et avec le sentiment de s’accomplir dans le travail, le PROJET PEDAGOGIQUE dérivé du présent projet éducatif.

    • La collaboration « équipe éducative- famille » sera favorisée avec le souci de rencontrer les besoins individuels des élèves.

     

    Principes sous-tendant les démarches méthodologiques et le choix des procédés pédagogiques.

     

    - Il définit les visées pédagogiques et choix méthodologiques qui permettront au Pouvoir Organisateur de mettre en œuvre son projet éducatif.

    Les bases de notre projet pédagogique sont :

    • le travail en équipe*

    • le développement complet de l’enfant

    • le droit à la parole et à l’écoute

    • le suivi de l’élève dans sa progression

    • le plaisir d’apprendre

    • les activités extérieures

    • la réalisation de projets

    • la participation du jeune dans ses apprentissages

     

    * Le travail en collaboration des différents membres de l’équipe éducative et les relations avec le P.M.S. ; chargé de la guidance, viseront une prise en charge optimale de l’élève. Le partenariat avec les parents ou les éducateurs sera une priorité.

    - L’enseignement sera bien finalisé pour un apprentissage final

    - La communauté éducative réfléchira à l’organisation du temps et de l’espace scolaire afin de rencontrer les exigences d’une pratique pédagogique centrée sur les apprentissages des élèves, dans une perspective d’éducation globale.

    - La question de la saisie du sens sera primordiale de même que celle de l’attribution du sens.

    - Quelle que soit la nature du sens ou des activités, l’apprentissage de l’élève sera actif.

    - Les démarches spontanées des élèves seront favorisées et ensuite contrôlées pour les rendre optimales.

    - En dehors des résultats immédiats des apprentissages, d’autres fruits seront recherchés, cultivés : la capacité d’apprendre, la motivation et la disposition à apprendre ; l’engagement actif soutenu, la manière optimale d’apprendre, la valorisation des résultats attendus, l’acceptation de la distance entre ce qui était attendu et l’engagement dans l’amélioration du produit, le souci de la qualité (exactitude, précision, gestion du temps, ordre et soin) ; la capacité de transférer ce qui est acquis dans un domaine (une matière) dans d’autres domaines.

    - Cultiver la capacité du travail individuel comme celle du travail de groupe.

    - Prendre en compte les intérêts individuels sans se limiter à ceux-ci.

    - Susciter une aide mutuelle entre les élèves (selon les caractères propres à chacun).

    - Offrir aux élèves l’occasion de se connaître dans leur relation à l’apprentissage, aux apprentissages spécifiques et aux types de situations qui les sollicitent.

    - Recourir au matériel, aux outils pédagogiques, aux technologies, en rapport avec ceux en usage dans la société moderne, pour des objectifs bien précisés.

    - Favoriser la réception et l’expression en recourant à certains langages : manipulations et langage gestuel ; langage du dessin, du graphique ; langage du rythme ou de la musique ; langage numérique,…

    - Aider à la construction d’une pensée flexible ; à distinguer les informations et connaissances établies une fois pour toutes et celles que des progrès ou découvertes peuvent remettre en question.

    - Cultiver le jugement moral ; le comportement social et la représentation des conceptions et attentes de l’autre (savoir écouter ; saisir l’autre)

    - Favoriser l’admiration, la contemplation, l’expression comportementale des valeurs.

    - Faire une place aux innovations pédagogiques en soumettant leur application à un contrôle continu.

    - Ne pas confondre enseignement attrayant et enseignement à valeur fonctionnelle réelle.

    - Pour satisfaire aux objectifs énoncés par le PO et en s’inspirant des principes qui viennent d’être mentionnés, les enseignants décideront des démarches, processus et procédés qu’ils estiment les plus appropriés (et le mieux convenir) à leurs élèves et qui correspondraient le mieux à leur propre style.

    - La pratique pédagogique devra tenir compte des besoins affectifs, intellectuels et physiques des élèves.

    - Les enseignants prendront en compte les potentialités de chacun pour les développer au maximum.

     

    Quelques considérations préalables à toute élaboration du projet d’établissement

     

    A propos des objectifs :

    Compte tenu des objectifs mentionnés dans le projet éducatif, l’enseignant retiendra lors de chacune de ses interventions, les objectifs qu’il propose de privilégier à ce moment, étant entendu que ceux concernant la construction de la personnalité de l’enfant, personne humaine, chrétienne, citoyen, constituent une référence continue.

    Il définira ses objectifs en termes de comportements observables, objets de ses évaluations continues ou finales, constitutives des bilans qu’il devra établir.

     

    Evaluation :

    L’évaluation régulière permettra à l’élève, à sa famille et à l’équipe éducative de le situer dans sa progression.

    L’évaluation sera continue, formative ; l’évaluation finale non certificative restera diagnostic.

    L’évaluation de l’élève sera l’occasion de fonder l’orientation de l’élève, l’activation de son développement personnel.

     

     

     

    Pour l'école secondaire

    L’école du Mardasson est organisée par l’Association sans but lucratif Enseignement libre catholique de Bastogne (ELCaB) qui est son Pouvoir organisateur (PO).

    Le siège social du PO est situé Place en Piconrue, 4-6, à Bastogne.

    Le projet pédagogique et éducatif du PO définit les principes d’enseignement et d’éducation que l’ELCaB propose aux écoles qu’il organise quelle que soit la diversité des formations qui y sont proposées.

    A travers la variété des enseignements, il garantit ainsi à tous les élèves une unité de valeurs et de signification dans les activités et les buts qui leur sont assignés.

    Le Pouvoir Organisateur est le garant du projet éducatif ; la direction, les enseignants et les éducateurs le mettent en œuvre. Ils le proposent aux parents et aux enfants comme l’identité de l’école.

    Le PO déclare que ses écoles appartiennent au réseau libre catholique. De ce fait, non seulement le PO adhère aux principes généraux de tout enseignement de qualité, mais il revendique la liberté légitime de choisir des valeurs et des objectifs qui lui sont propres.

     

    1. Objectifs généraux

    L’école du Mardasson fait siens les objectifs généraux de toute école secondaire :

    -          Le développement confiant de la personne des élèves sous tous les aspects : physique, intellectuel, affectif, spirituel ;

    -          L’égale accession de tous à l’autonomie personnelle, à l’émancipation sociale et à l’insertion dans la vie économique, sociale et culturelle ;

    -          L’apprentissage d’une citoyenneté responsable, c’est-à-dire, la formation de citoyens respectueux des autres et de l’environnement, capables de comprendre la société, d’y prendre leur place dans des institutions démocratiques, pluralistes et ouvertes aux autres cultures ;

    -          L’appropriation des savoirs et des compétences qui rendent les élèves aptes à apprendre toute leur vie et à jouer leur rôle dans la vie économique, sociale et culturelle.

     

    2. Objectifs propres à l’école chrétienne

    En sa qualité d’école chrétienne, l’école du Mardasson vise une approche évangélique de l’éducation. Le PO entend par là que l’école doit porter sur les jeunes le regard du Christ, pour qui la dignité de tout homme est celle d’un enfant de Dieu.

    Le PO fait l’ouverture de cette approche aux enfants, aux parents et à ses propres enseignants, dans le respect de leur cheminement intérieur. Il appelle tous ceux qui ont une mission pédagogique dans la communauté scolaire à réaliser cette approche évangélique. Dans cette perspective, le PO estime que c’est d’abord dans l’action éducative et, en particulier, dans l’acte d’enseigner que l’école doit être chrétienne.

    Toute démarche extérieure de foi serait vaine si elle ne s’appuyait sur un vécu préalable dans la relation entre les personnes.

    Les valeurs fondamentales de l’éducation chrétienne particulièrement préconisées par l’ELCAB sont :

    -          Le respect de l’autre

    -          Un enseignement humaniste

    -          La créativité

    -          La solidarité

    -          L’intériorité

     

    L’école chrétienne ne considère pas qu’elle a le monopole de ces valeurs, mais elle les situe dans la perspective d’une relation avec le Dieu de l’Evangile qui est un Père aimant pour ses enfants.

     

    1. Respect de l’autre

    L’école du Mardasson est ouvert à tous les jeunes, quelle que soit leur origine sociale ou culturelle, pour autant qu’ils ne refusent pas son projet éducatif. Les différences individuelles, chez les plus démunis comme chez les plus favorisés, y sont considérées comme des ressources à exploiter. A travers la diversité des conditions, l’école tente d’initier les jeunes à la tolérance, au respect, au dialogue et à la reconnaissance de la dignité du prochain que l’on aime comme soi-même.

    2. Enseignement humaniste

    Comme toute école, l’école du Mardasson doit contribuer à transmettre l’héritage culturel des hommes où s’enracinent les réalités culturelles, sociales, économiques et scientifiques d’aujourd’hui.

    Dans cette mission, elle veut donner particulièrement la priorité aux qualités humaines sur les performances, à la tête bien faite sur la tête bien pleine.

    La pédagogie de l’école du Mardasson met l’accent sur l’acquisition de compétences. Elle s’efforce de rendre les élèves capables de recevoir des informations présentées sous des formes diverses, d’en reproduire le sens, de les structurer, de les utiliser correctement selon les modèles proposés ou de façon originale.

    Au cours de l’apprentissage, l’école veut respecter les talents et les rythmes propres à chacun, en veillant à ne pas l’y enfermer, mais, au contraire, en faisant le pari d’un épanouissement possible pour tous dans la forme d’enseignement la mieux adaptée à chacun.

    3. Créativité

    L’école doit inciter l’élève à devenir l’acteur de sa propre éducation et de sa vie, en développant son initiative et sa créativité dans le cadre d’une véritable rigueur intellectuelle.

    Le PO engage la direction et les professeurs à stimuler l’activité dynamique des élèves et à y contribuer, notamment dans le cadre de la formation continue, en multipliant les approches nouvelles des matières enseignées, soit à titre individuel, soit dans une collaboration interdisciplinaire.

    Dans le même esprit, l’école s’efforce d’inculquer une méthode de travail personnel et elle recourt à l’évaluation formative, parce qu’elle permet à l’élève de jauger lui-même ses capacités et ses progrès.

    4. Solidarité

    Premier groupe social d’envergure auquel l’élève participe, l’école entend promouvoir un modèle démocratique fondé sur la notion de contrat social qui garantit les droits et définit les devoirs de chacun. Elle se présente comme une société de droit, permettant l’expression individuelle et garantissant la justice.

    En tant qu’école chrétienne, l’école du Mardasson rejette particulièrement les excès de la compétitivité et encourage la coopération et l’entraide. Elle rappelle que l’aboutissement de la formation n’est point l’avantage personnel, mais le service du prochain.

    5. Intériorité

    L’école doit aider l’élève à intérioriser la compréhension de la réalité extérieure, en encourageant le questionnement, le sens critique, la réflexion sur la signification des choses. Elle doit guider le jeune dans la quête d’un sens à sa vie et dans la constitution de ses valeurs éthiques. A cet effet, elle insiste

    sur la valeur irréductible du mystère et de l’intuition qui s’exprime notamment à travers l’activité artistique.

    Par l’organisation d’animations religieuses, elle confère l’indispensable dimension cultuelle à la démarche évangélique au quotidien. Elle met la communauté scolaire en relation avec toute la communauté des chrétiens dans la rencontre du Christ ressuscité, source de liberté et de bonheur.